AccueilA PROPOS DE JÜRG STÄUBLIEngagement social

Engagement
Social

FONDATION PETRAM

Jürg Stäubli est co-fondateur de la Fondation Petram dont le siège est à Fribourg.

La Fondation, créée en décembre 2012 à des fins caritatives, a pour but principal le versement de dons, de bourses ou toute autre contribution pour l’amélioration de la vie individuelle et communautaire, pour aider les personnes dans le besoin, en particulier les enfants et les personnes âgées, dans le monde entier.

La Fondation a également comme but de favoriser les activités ou le soutien de projets et de programmes dans les domaines de l’éducation, de la santé, des arts et de la culture et de l’environnement, en se servant de ces domaines comme vecteurs de l’amélioration des conditions de vie.

La Fondation pourra mettre à disposition des moyens pour permettre à des particuliers se trouvant dans le besoin, de s’établir dans une profession, d'effectuer une formation pour laquelle ils n'ont pas les ressources nécessaires. Elle pourra également prendre en charge, pour des personnes dans le besoin, les frais en cas de maladie, accident ou incapacité de travail.

Le comité de fondation est composé de :
Claude Hauser : Président
Jürg Stäubli : Vice-Président
Me Jacques Buchi : Secrétaire

Claude Hauser, ancien Président du Conseil d’Administration du Groupe Migros, Me Jacques Buchi, avocat d’affaires et Jürg Stäubli se complètent avec leurs compétences respectives pour réaliser le but de la Fondation.

Cette dernière dispose à fin 2014 d’une fortune qui dépasse CHF 40 Millions. Elle est reconnue d’utilité publique et soumise à la surveillance du Département Fédéral de l’Intérieur de la Confédération Suisse. Toutes les activités des membres du comité de la Fondation sont bénévoles.

Activités en 2014

Au courant de l’année 2014 la Fondation a soutenu financièrement des personnes dans le domaine de l’éducation-formation, a financé un programme d’Université en Asie ainsi que des soins médicaux d’une personne dans le besoin. Elle a également financé pour la pédiatrie de l’Hôpital St. Joseph à Yamoussoukro / Côte d’Yvoire, du mobilier, du matériel, des instruments de la lingerie et des consommables.

La Fondation a également soutenu financièrement « Les jours de la culture kyrgyze à Kriens », canton de Lucerne. Finalement elle a attribué des dons à un grand nombre de Fondations Suisses engagées dans divers domaines, tel que le cancer, la lutte contre la pédophilie, les enfants dans le besoin ou malades etc, ainsi que le financement partiel d’un repas pour les fêtes de fin d’année, de 250 personnes âgées dans le besoin, à Madagascar.
 
 

Activités en 2015

Les projets soutenus au courant de l’année 2015 sont les suivants :

  • Un soutien financier à l’agriculteur jurassien Michel Prêtre, qui a recueilli 35 chevaux pour les nourrir et les soigner. Ce geste noble de s’occuper de ces chevaux en détresse l’a plongé dans une grande difficulté financière.

  • Le financement partiel de matériaux médicaux en collaboration avec l’Association « ANDZHA » d’une clinique mère-enfants sur l’ile de St Marie à Madagascar.

  • L’organisation d’entraide internationale « Nouvelle Planète » pour le projet de valorisation de déchets au travers du recyclage par le groupement féminin « Gafreh » à Bobo-Dioulasso au Burkina Faso, concrétisé et par Mme Isabelle Chevalley, Conseillère Nationale.

  • La Fondation CO:OPERAID pour le projet « Ches Pi Rien » de scolarisation de base pour les enfants des plus pauvres au Tonle Sap See, province de Kampong Chhnang au Cambodge. Pour la même Fondation le projet pour la formation professionnelle d’adolescents et de mères des tribus de montages « Alusama Froi » au Bangladesh.

  • La Fondation Oasis au Kirghizistan pour le soutien d’env. 145 adolescents à la transition de l’orphelinat à la vie active. Ainsi ces derniers peuvent être intégrés dans la société et la vie professionnelle et subvenir eux-mêmes à leurs besoins.

  • Le soutien financier de « International Music Masters Association » pour les concerts de la Madeleine saison 2015-2016, organisé par la très talentueuse pianiste Mélodie Zhao.

  • Le soutien financier à la Fondation « Freude Herrscht » fondée par l’ancien Président et Conseiller Fédéral de la Confédération Suisse, M. Adolf Ogi. Cette Fondation organise des projets pour la santé et le bien-être par l’activité aux enfants et adolescents dans la nature en Suisse.

  • A l’Institution « Enfants des Rues » le financement des habits d’hiver pour les 128 enfants, ainsi que la prise en charge du budget « Médicaments » pour la période du 1.10. au 31.3.16

  • Financement du protocole et de l’équipement pour la désinfection des salles d’opération de l’Hôpital Pédiatrie à Bishkek, ainsi que les produits pour la durée de 12 mois.

  • Financement des équipements et protocoles pour la désinfection de 5 hôpitaux en Guinée ainsi que les produits pour une durée de 12 mois

  • Des dons à diverses Associations et Fondations, telles que la Fondation Théodora, Action Innocence, Miblou Association qui vient en aide aux enfants en situation d’handicap en Inde, en leur fournissant des appareils orthopédiques, etc.
  •  

    Activités en 2016

     

    Les projets soutenus au courant de l’année 2016 sont les suivants :

    • Un soutien financier en faveur de la ligue suisse contre le cancer pour divers projets dans la recherche.

    • Le financement d’un spectacle de théâtre alternatif de Thiphanie Bovey-Klameth à Lausanne.

    • Le financement d’une étude pour l’élimination des déchets dans le quartier de West-Point à Monrovia avec l’objectif de diminuer le risque permanent d’épidémie, tel que Ebola et de diminuer le taux de mortalité enfantine. 

    • Soutien financier de « Nouvelle Planète » organisme d’entraide international, pour un projet de valorisation des déchets au Burkina Faso. 

    • Soutien financier au Festival de Puplinge Classic, pour faciliter la rencontre entre jeunes talents et des artistes internationalement reconnus. 

    • Le financement partiel de la bourse d’étude pour François-Xavier Poizat, pianiste talentueux , pour la Juilliard School à New-York.  

    • Financement d’un centre d’accueil de l’Association Kantuta, pour les enfants et adolescents abandonnés ou en extrême pauvreté, en Bolivie. 

    • Soutien financier à la garderie –nursery Kimmitri à Yverdon-les-Bains. 

    •  Soutien financier à la Fondation « Freude Herrscht » de Dölf Ogi, pour l’organisation de camps d’activités divers pour des jeunes en suisse. 

    • Le financement pour l’achat de médicaments, de traitements médicales, l’achat de chaises roulantes et divers matériels en faveur de l’orphelinat de Bishkek / KGZ 

    • Soutien financier à l’Association d’éducation de chiens d’assistance Farah-Dogs, parrainage de Jaska. 

    • Soutien financier à l’Institut Banques et Finances de l’université d’état Arabayev au Kirghizistan. 

    • Soutien financier au Symposium de St-Gall, International Student’s Commitee.

    • Des dons à diverses Associations et Fondations, telles que Pro-Infirmis, Médecins sans Frontières, Transport-Handicap,Jan & Oscar, Action Innocence, Enfants-Avenir Cochabamba,Miblou Aide Inde,
 

Maladies nosocomiales : le début d’un combat

Dans le cadre de la lutte contre les maladies nosocomiales, la fondation Petram en collaboration avec la société Numelec de François Wahl, a remis ce mardi 15 septembre un lot de produits désinfectants et des machines de pulvérisation aux différents hôpitaux de la capitale notamment le CHU de Ignace Deen, le CMC de Ratoma et celui de Matam.
 
C’est la salle de conférence du ministère de la santé et de l’hygiène publique et ensuite l’hôpital militaire du camp Samory Touré qui ont servi de cadre à la répartition de ces dons.
 
Avec un pourcentage non défini en Guinée et dans plusieurs pays de l’Afrique, les maladies nosocomiales affectent de plus en plus de personnes.
 
Une infection qui se produit généralement dans les hôpitaux de faibles mesures sanitaires . Des risques liées à l’utilisation des matériels hospitaliers mal désinfectés (et dans le pire des cas absolument pas) sur d’autres patients, d’où la possibilité d’infection .
 
Pour combattre ce phénomène, la fondation Petram s’est fixée pour objectif de distribuer des dons dans le but de performer les niveaux de vie individuelle et communautaire. 
Créée en décembre 2012 pour des fins caritatives, cette fondation intervient dans le secteur de la santé. 
 
Des produits et machines permettant de lutter contre les agents causaux des maladies nosocomiales ont été distribués dans ces centres :
« nous réalisons le souhait du fondateur Jürg Staubli dans sa lutte contre ces maladies en dotant des hôpitaux des moyens techniques pour lutter contres ces infections nosocomiales » explique François Wahl
 
Dans la même optique, les différents bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leur gratitude à travers la voix de Mr. Awada directeur général du CHU de Ignace Deen : « nous nous sentons fiers et reconnaissants au donateur qui a bien voulu nous remettre ces produits révolutionnaires, en effet ces produits nous permettent d’avancer, à grands pas, dans la lutte contre les maladies nosocomiales et nous espérons un meilleur résultat en période d’évaluation. »confit- il
 
Utilisés pour une première fois en Guinée, ces produits seront testés sur une durée d’un an afin d’évaluer son efficacité, en plus faire une synthèse après test pour indiquer le taux de réussite : « Le produit sera étudié au cours d’une année avec les experts d’ici et ceux de la suisse pour une meilleure utilisation.
Ainsi nous évaluerons l’efficacité et l’adoption de ce produit déjà utilisé dans les hôpitaux Suisses. »Précise le président de la société Numelec.
 
texte : Rougui Alpha Bah
 
 

Centre de réadaptation pour les enfants des rues de Bichkek

Les enfants défavorisés au Kirghizistan sont pour moi une préoccupation majeure. Spontanément, j’ai donc décidé de cofinancer un orphelinat à Bichkek, la capitale du Kirghizistan. Comme son nom l’indique, cet orphelinat accueille des orphelins, mais également des enfants des rues, qui ont, en quelque sorte, « perdu » leur chemin.

Le Kirghizstan a connu des périodes extrêmement difficiles : La conversion d’une économie socialiste en une économie de marché, l’effondrement de l’Union soviétique, sans compter les révoltions successives. Ces changements ont provoqué beaucoup d’interrogations existentielles et bon nombre de personnes se sont réfugiés dans la drogue et l’alcool. Les conséquences sont évidemment très dévastatrices. Comme toujours, il frappe les plus vulnérables – les enfants – c’est ce qu’il y a de pire. Beaucoup de ces enfants finissent dans la rue.

Ce centre vient d’embaucher, entre autres, un psychologue qualifié qui parcoure la ville la nuit et s’adresse aux enfants des rues en tentant de les convaincre de venir au centre. Il fait son travail avec grande conviction, car il veut que les enfants viennent volontairement.

Souvent cela est une réussite, car dans le fond, les enfants sont heureux d’avoir la chance de retourner à une vie ordonnée. Il était donc tout à fait naturel pour moi de financer le salaire des psychologues pour les prochaines années.

Grâce à mes bonnes relations avec le ministre de la Justice, j’ai pu le convaincre de signer un décret qui a pour effet, que les enfants de la rue qui commettent des crimes, ne seront plus automatiquement transférés en prison. Comme il n’y a pas d’institutions spécifiques pour les adolescents et les enfants, cela a des conséquences désastreuses pour eux. Il n’est pas concevable d’enfermer ensemble les enfants avec des adultes.

Aujourd’hui une nouvelle loi a été notifiée à la police. Après une arrestation d’un enfant, la police en informe le centre, et un collaborateur s’y rend immédiatement pour le récupérer. Si l’enfant ou l’adolescent s’intègre bien dans le centre et va à l’école, le cas est alors réglé. Bien entendu, cela ne concerne pas les récidivistes. Cette façon de faire, permet aux enfants qui ont, par exemple, commis une effraction par nécessité de retourner à une vie humaine. Chaque enfant ainsi « sauvé » est un succès et une grande satisfaction pour toutes les personnes impliquées.

 
 

Oeuvre de bienfaisance à Bishkek

Un tout jeune mendiant est renversé par une voiture. Le conducteur prend la fuite. Grâce à un don de Jürg Stäubli, le garçon retrouve l’usage de ses jambes.

Lors de mon premier voyage au Kirghizistan début 2010, j’ai visité le foyer pour orphelins et enfants de rue de Bichkek. Je visite presque toujours un orphelinat ou un foyer pour enfants lorsque je me rends dans un pays pour la première fois. Cela permet non seulement d’appréhender la culture et la mentalité, mais également de découvrir la réalité sociale d’un peuple.

J’ai constaté que le personnel de ce foyer, hommes comme femmes, était très attentionné et très affectueux envers les enfants : des gens dévoués effectuant un formidable travail, en dépit de conditions bien difficiles. Le foyer manque de beaucoup de choses qui nous paraissent évidentes et indispensables, comme des vêtements, des jouets ou encore des soins médicaux.

J’ai compris tout de suite que je voulais venir en aide à ces enfants. Je le fais désormais régulièrement et rends visite au foyer à chacun de mes voyages à Bichkek. Les moyens mis à dispositions sont gérés sur place bénévolement par des personnes de confiance rattachées à l’Ambassade d’Allemagne. Les dons en nature de toute sorte sont également les bienvenus.

Voir les yeux des enfants s’illuminer lorsqu’ils reçoivent des jouets, des vêtements ou de nouvelles chaussures est quelque chose de fabuleux. Je trouve que c’est un immense privilège de pouvoir rendre des enfants pauvres marqués par un passé accablant un tout petit peu plus heureux. Lien à suivre pour plus d’informations sur l’association caritative : www.helpforkyrgyzstan.org

 
 

CONSTRUCTION D’UNE ECOLE A LOME / TOGO

Jürg Stäubli a financé avec deux partenaires une école à Lomé, capitale du Togo. Cette école a été construite et mise en fonction au début des années 2000 pour plus de 300 enfants et adolescents.
L'école étant payante dans le pays, les familles les plus démunies n’avaient pas la possibilité de scolariser leurs enfants. Cette école est donc gratuite et permet aux enfants de la maternelle jusqu’au baccalauréat de faire leurs études. Le financement comprenait une partie de la construction, de l’achat de la fourniture ainsi que trois ans d’exploitation. Pendant cette période de lancement les responsables sur place ont créé une fondation locale pour récolter chaque année le montant nécessaire afin de financer d’une manière pérenne l’exploitation à long terme.

 
 
 

CENTRE MERES-ENFANTS DE CORONTHIE EN GUINEE

Ce projet a été initié, sur souhait du Président de la République, par Dr. Bernard Kouchner. Il s’agit d’une action nécessaire voir indispensable et se veut créatrice d’une dynamique d’aide à la République de Guinée.
Il s’agissait de mettre en place une structure à dimension humaine, dédiée à la Mère et à l’Enfant dans une zone où le besoin est particulièrement grand, un quartier populaire et très pauvre de Conakry.
Ce projet d’un coût de environ 1,5 Mio. Euros à rassemblé un bon nombres de donateurs qui ont contribué pour le financement. L’hôpital a été inauguré le jour international de la Femme, le 8.mars 2014 en présence notamment du Président de la République de Guinée le Prof. Alpha Condé.

 
 
 

APPRENTIS D’AUTEUIL SUISSE / DONNER UN AVENIR A LA JEUNESSE /
LES ENFANTS DU PARC, GENEVE

Il s’agit d’un projet qui a vu le jour dès 2014. Il se concentre particulièrement sur des enfants livrés à eux-mêmes, sans objectif de vie. Il vise également d’accompagner les parents dans l’éducation de leurs enfants et en offrant aux enfants des activités de qualité accessibles à tous.

Le but étant de prévenir des risques des désocialisation et de conduites à risque (addictions diverses, déscolarisation, violence etc.) qui s’accentuent à l’adolescence.
Notre soutien en 2016 a permis d’augmenter le nombre de bénévoles responsables et la formation de ces derniers.

ASSOCIATION ANDZAHA ET SA CLINIQUE MERE-ENFANTS DE STE MARIE AU MADAGASCAR

Dans le cadre d’un protocole de partenariat avec le pôle santé Andzaha Santé Association au Madagascar, portant sur 4 ans soit jusqu’en 2019 et en collaboration avec l’Ordre de Saint Gabriel, nous avons financé :

  • Un véhicule tout terrain médicalisé pour les tournées de consultations dans les villages reculés de l’île.
  • Crée une station de production d’eau potable
  • Formé du personnel soignant, mis à disposition des médicaments et de consultations médicales
  • Aménagé une salle d’opération pour la réalisation de petites interventions de chirurgie obstétricales

RECHERCHE SUISSE CONTRE LE CANCER/ KREBSFORSCHUNG SCHWEIZ

Il s’agit d’un projet soutenu en 2016 intitulé « Manipuler le système immunitaire pour combattre le cancer du cerveau » du Professeur Pierre-Yves Dietrich, chef du service oncologie des HUG.

M. Stäubli a porté une attention particulière à ce projet, car il est orienté vers le patient, ce qui signifie que les patients en bénéficient le plus directement possible. Il relève du domaine académique et il est finalement peu intéressant pour l’industrie, mais très important pour les personnes atteintes d’un cancer.

Ce projet a particulièrement touché M. Stäubli, car le cancer du cerveau est la première cause de décès par cancer chez l’enfant et le troisième chez l’adulte jeune.

INSTITUT PASTEUR / PROJET TORCADIA :
LUTTER CONTRE LES DIARRHEES INFANTILES A BANGU

En République centrafricaine, on estime que 30 % des bébés de 12 à 24 mois sont victimes de diarrhées. Ce projet a permis de cibler les causes pathogènes des maladies et les traiter plus efficacement. Le taux de mortalité a pu être réduit de 10 % à 3 % et d’améliorer concrètement la santé des enfants.

Grâce aux dons versés en 2016, ce projet a également permis de financer la formation d’une pédiatre centrafricaine à Paris et de mettre en place l’institut Pasteur de Bangui ; l’achat d’un incinérateur de déchets biologiques et de développer les techniques de biologie moléculaire nécessaires pour la recherche de pathogènes entériques qui sont aujourd’hui utilisées en routine.

PRODUITS DE DESINFECTION DANS LES HOPITAUX AU LIBERIA

Un don très important versé en 2017 a pu être fait par la Fondation Petram, en collaboration avec Prophylaxis Medical Technologies SA, en faveur de 7 Hôpitaux gouvernementaux dans ce pays. Il s’agit d’appareils et de produits désinfectants pour une année, utilisés en milieu hospitalier permettant une forte diminution du taux de mortalité, notamment auprès des enfants / pédiatries, et de combattre toutes les épidémies telles que Ebola etc

 
 
 

SOUTIEN AUX TRIBUS IRULAS EN INDE PAR L’INTERMEDIAIRE DE LA « FOUNDATION RAKHI »

En collaboration avec l’Ordre de Saint Gabriel, en 2016, une aide importante a pu être octroyée aux femmes et enfants « Irulas ». De petits ateliers de couture ont été montés, afin de former des jeunes femmes. A l’obtention du diplôme de couturières, ces dernières ont pu accéder à un travail rémunéré. Après de pluies diluviennes qui ont beaucoup affecté les villages fin 2015, des visites médicales ont pu être organisées et des médicaments ont pu être fournis.